Le yoga nidra

Le Yoga nidra

Le Yoga nidra est une technique de relaxation et d’introspection, qu’on peut appeler le sommeil de la conscience psychique. Par cette relaxation guidée, on amène la personne près du sommeil mais elle ne doit pas s’endormir, elle suit les indications qui sont données, sans bouger. Le yoga nidra est une relaxation généralement pratiquée avec une prise de résolution, soit pour changer un élément de notre caractère, nos pensées ou notre façon de vivre une situation.

La résolution ne doit comporter aucune négation et doit être prononcée au temps présent, comme si elle était déjà active, comme si le changement était déjà opéré. Choisir une phrase simple et précise. On la prononce mentalement 3 fois au début et vers la fin de la relaxation.

Par la suite, l’inconscient fera surgir la résolution dans la conscience, dans un moment la situation rencontrée a un rapport avec le changement de pensée ou d’attitude souhaitée.

On garde sa résolution pendant 3 mois à 1 an.

Des exemples:

J’accepte les différences de ceux qui m’entourent/  J’ai confiance en mon plein potentiel/ Mon corps est en santé et en équilibre

Utilisée en thérapeutique, cette technique permet de passer à travers une situation difficile, par exemple une maladie ou une séparation.

Publicités
Publié dans Non classé, yoga | Laisser un commentaire

Diminution du taux d’hormones: des facteurs aggravants

Plus nous sommes informées sur notre santé, plus nous devenons  compétentes  pour prendre des décisions. Thème d’aujourd’hui :

Les facteurs qui réduisent le taux d’œstrogène et de progestérone

Toute femme devrait garder un équilibre entre le travail, les loisirs, l’exercice et le sommeil. Les extrêmes causent du tort à notre organisme : par exemple un excès d’exercices ou travailler jusqu’à épuisement, sont des facteurs qui peuvent entrainer une baisse du niveau des hormones. De même, une perte de poids excessive peut provoquer une ménopause prématurée. On connait le cas de sportives professionnelles dont les règles s’interrompent, ou celui de femmes très maigres qui ne peuvent devenir enceintes.

Un des effets du stress est d’abaisser les taux d’oestrogène et de progestérone, les deux plus importantes hormones féminines. C’est pourquoi les respirations et exercices antistress, la relaxation et le yoga nidra (qui utilise la visualisation pour agir sur le subconscient) ont une place importante dans la série du yoga hormonal. Le but est de retrouver un état d’équilibre.

Privilégions une alimentation saine, le plus possible de légumes et fruits frais, germinations, légumineuses, tofu. Il va sans dire que le tabac devrait être évité, et on restreint ou élimine le café, thé, chocolat et alcool.

(adapté du texte anglais de Dinah Rodrigues, yogaterapiahormonal.br)

En prime aujourd’hui, je vous offre le Prana mudra, une respiration avec geste, que j’ai apprise d’une collègue croisée au cours d’une formation. Le prana mudra est un exercice de respiration qui ouvre, calme et recentre.

Assis en tailleur, les doigts posés au sol de chaque côté de soi.

1-      Inspire, on monte les bras de chaque côté jusqu’au dessus de la tête (prend énergie de la terre puis celle du ciel, viennent se rencontrer en haut)

2-      Expire, on ramène les mains jointes devant le cœur (on dépose les énergies en soi)

3-       Inspire, on allonge les mains ensemble vers l’avant et on ouvre les bras (en offrant sa meilleure qualité au monde)

4-      Expire, on amène les mains vers le coeur (on accueille ce que les autres ont à nous offrir)

5-      Inspire, on monte les mains vers le haut en regardant les pouces (en offrant ce dont on n’a plus besoin)

6-     Expire, on ramène les mains au sol de chaque côté (l’univers redistribue ces forces, qualités, énergie).

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

en tournée


Depuis le début de 2011, je donne des ateliers de deux journées à l’extérieur de Montréal.

En fait la première expérience date de septembre 2010, au Centre de ressourcement L’Autre Versant, une fin de semaine complète en compagnie de femmes venues apprendre la technique du Yoga hormonal tout en profitant de la nature de Mille-Iles, en ce début d’automne qui commençait tout juste à afficher ses couleurs. Un évènement qui se répétera, des dates sont déjà réservées pour septembre prochain.

Cette formule convient à celles qui souhaite s’offrir un moment de tranquillité, en dehors des activités quotidiennes, tout en apprenant le yoga hormonal thérapeutique. En fait,  Le yoga des femmes en tournée (voir yogavoyageur.com pour les dates) comportera la plupart du temps des ateliers sur deux journées non consécutives.

Dimanche dernier, le 10 avril, nous étions à l’Espace Temps de Saint-Hyacinthe. Les femmes qui s’inscrivent ont de l’expérience ou non en yoga, mais toutes recherchent des manières naturelles de prendre soin de leur santé,  en particulier les femmes qui entrent en ménopause.

Dans ménopause il y a le mot pause, – on dit d’abord que c’est l’arrêt des règles, de la capacité de procréer – mais c’est aussi un moment privilégié pour regarder derrière et surtout devant soi, d’établir des priorités, de faire de nouveaux choix, de se relier à ce qui fait du sens pour nous.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pratiquer, pratiquer!

 

séance de groupe, automne 2009

Les 5 ondes de «prana»

Pratiquer, pratiquer!

Nouvelle année rime avec résolutions, rares sont les personnes à qui il ne vient pas à l’idée d’en prendre, après la bombance du temps des fêtes.

À cet égard, on me demande souvent :

relaxation KD circulation d'énergie

Combien de fois dois-je pratiquer pour ressentir les effets du yoga hormonal?

Tous les jours si possible! Dinah Rodrigues dirait: practice, practice, practice and you’ll get results! Pratiquer, c’est la seule façon d’avoir des résultats!

Mais dans la réalité, peu nombreuses sont les femmes qui  arrivent à le faire chaque jour. En fait, j’en connais au moins une dont je tairai l’identité, que je nomme mon élève modèle, la révélation de l’année!

CONSEILS

  • faire la séance si possible avec une compagne, c’est plus motivant et cela aide à adopter une pratique régulière
  • commencer par les exercices d’échauffement et les 2 ou 3 premiers asanas et augmenter en ajoutant chaque fois un peu plus, cela aide à assimiler et à un moment donné on se rend compte que cela s’intègre, qu’on n’a plus à se pencher sur son manuel
  • toujours pratiquer avec la conscience de la respiration et de la direction de l’énergie. La présence à ce que l’on fait est très importante, autant que la fréquence.

Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester.

Proverbe indien

Bonne année 2011!

Publié dans femme, hormonal, Non classé, yoga | Laisser un commentaire

Bonjour!

Bienvenue sur mon nouveau blogue, destiné aux femmes, adeptes du yoga ou qui veulent découvrir ce qu’il peut leur apporter, tant pour la santé physique que pour l’équilibre émotif et mental.

Yoga au féminin pour l’équilibre hormonal

  •  une alternative aux traitements pharmaceutiques
  • une série d’exercices dont les bienfaits sont démontrés par des recherches empiriques

 Ma découverte du YHT

J’ai connu le yoga hormonal thérapeutique il y a quelques années, à travers le livre de Dinah Rodrigues Bien vivre sa ménopause avec le yoga. Il existait donc quelque chose de spécifique dans la pratique du yoga, pour aider les femmes, au naturel!

Comme femme et professeure de yoga, j’en étais enchantée et j’ai vite apprécié les asanas (positions) pratiqués de façon dynamique, très énergisante.  En en parlant alentour de moi, je constatais que la demande des femmes d’ici était réelle pour cette forme de yoga.  En collaboration avec le centre Gayatri, j’ai par la suite organisé la venue de Madame Rodrigues à Montréal pour la première fois, en septembre 2009. Elle y a trouvé des adeptes enthousiastes, et du côté des professeurs, nous étions une dizaine à suivre la formation Yoga pour la ménopause et les déséquilibres hormonaux, et à être certifiées pour l’enseigner à notre tour.

Pour qui?

Comme son nom le dit,  cette série d’exercices s’adresse non seulement aux femmes avant et pendant la ménopause, mais également à celles  qui  ont  des douleurs menstruelles importantes, un SPM insupportable, ou qui éprouvent  des difficultés à devenir enceintes. En fait, toutes manifestations qui sont reliées, à un moment ou à un autre, à un déséquilibre hormonal. Nous connaissons l’importance du système endocrinien dans le fonctionnement du corps. Pour les femmes, les hormones jouent un rôle majeur à différents moments charnières de nos vies : puberté, adolescence, grossesse, allaitement, pré-ménopause et ménopause. Nous croyons que la pratique du yoga hormonal thérapeutique peut équilibrer le système hormonal, apportant  bien-être et vitalité. Dinah Rodrigues, exemple vivant de ce qu’elle enseigne toujours à 84 ans dans ses tournées en Europe et en Amérique,  conseille la pratique à partir de 35 ans, âge auquel  l’œstrogène commence à diminuer dans notre organisme.

Des femmes me contactent régulièrement pour me poser des questions sur ce sujet. Je vous invite à le faire sur ce blogue, ou à réagir à cet article, entrainant ainsi une vague de partage d’information.

au plaisir,

Éliette Aubin, professeure de yoga – vous pouvez aussi visiter mon site Yogaalumna.com

Publié dans Non classé | 1 commentaire