surrénales et cortisol

Taux de cortisol et épuisement des glandes surrénales

(en réponse à une question posée lors d’un atelier Yoga thérapeutique hormonal.)

Les surrénales jouent un rôle très important dans la productions des hormones sexuelles et des hormones du stress qui permettent de réagir aux situations de la vie courante.

Ces glandes ont deux fonctions: premièrement elles déclenchent la réaction instinctive de lutte ou de fuite -la respiration et le débit cardiaque s’accélèrent, envoi de sang vers le cerveau, poumons et muscles. Les réactions de stress agissent comme stimulant pour l’organisme afin qu’il mobilise le maximum de ses ressources et réagisse à la situation, ce qui est essentiel.

Deuxièmement, elles produisent des hormones qui régularisent le système immunitaire et les fonctions reproductrices. Les hormones libérées par les glandes surrénales sont l’adrénaline, puis l’endorphine, le cortisol et la sérotonine.

Quand le stress ne dérougit pas

Des périodes de stress prolongées entraînent une élévation chronique du taux de cortisol (hormone du stress). Une fois passée le moment de stress ou la situation réglée, le taux de cortisol s’abaisse. Par contre, si la situation stressante dure trop longtemps sans que la personne puisse la régler, ou qu’elle se reproduit trop souvent, l’organisme entre tôt ou tard dans une phase d’épuisement.

On dit que les surrénales sont épuisées quand la production continuelle de cortisol fatigue les glandes. Cet épuisement favorise le déséquilibre hormonal car les surrénales sont liées à la thyroide, elles travaillent de concert. De nos jours, le fonctionnement des glandes surrénales de la majorité des gens, en particulier des femmes, est compromis par une existence trop stressante.

Conséquences
L’épuisement des glandes surrénales se manifeste par des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes abondantes, de l’insomnie (notamment l’insomnie initiale, quand on n’arrive pas à s’endormir), une sensibilité accrue aux allergènes environnementaux, de l’hypoglycémie, des difficultés de concentration, une baisse d’énergie, des vertiges au lever, de l’irritabilité, de la nervosité ou de l’anxiété, un souffle court, des problèmes aux genoux, des contractions involontaires des muscles, des palpitations, une sensibilité à la lumière, des problèmes digestifs, des rages de sel, de sucre, d’aliments vides ou de café.
La charge de travail des surrénales augmente pendant la ménopause, car ces glandes prennent le relais alors que les ovaires produisent beaucoup moins d’œstrogène.
Chez les femmes, en particulier celles qui rentrent à la maison après une journée de travail pour s’occuper de leur famille, la quantité de cortisol reste élevée en soirée, alors qu’elle devrait normalement être à la baisse pour permettre de s’endormir.

Ajoutons que selon Dinah Rodrigues, formatrice en Yoga hormonal pour femmes, le stress entraine une baisse de la production d’œstrogène et de progestérone. D’où l’importance de se pencher sur ce qui cause notre stress et prendre des moyens pour le diminuer, par exemple méditation, relaxation, Yoga thérapeutique hormonal, marche en pleine nature.

Publicités

A propos yogafemmes

Professeure de yoga, formée initialement par Hervé Blondon de l'école Satyam, spécialisée par la suite en Yoga thérapeutique hormonal pour les femmes avec Dinah Rodrigues, du Brésil. Je transmets cette technique lors d'ateliers ponctuels, à Montréal et dans les régions du Québec. Croyant à la capacité de chaque personne d'agir positivement sur sa santé physique et mentale, je transmets les outils du yoga en les adaptant à la condition personnelle. J'offre également des ateliers thématiques reliant yoga et une autre discipline. Voir à ce sujet www.yogavoyageur.com, onglet ressourcement.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s